Le diamant est un minéral composé de carbone, dont il représente la variété existante à haute pression. C’est le matériau naturel le plus dur.

Un peu de chimie

Nous savons que le carbone existe sous différentes formes (le carbone graphite par exemple est celui que l’on peut trouver dans les crayons). Le diamant est une catégorie de carbone dite métastable, c’est-à-dire en équilibre thermodynamique avec les autres formes. Ainsi le diamant est voué à se transformer (dans quelques milliards d’années), dans des conditions de pression et de températures normales, en graphite. Une question peut nous venir directement à l’esprit: est ce qu’en changeant les conditions de pression et de température on peut provoquer la réaction inverse, c’est à dire transformer du graphite en diamant? La réponse est oui! Le diamant est synthétisasble, mais extrêmement contrôlé. Les diamants synthétiques sont principalement utilisés pour l’industrie. En France, l’usage commercial pour de tels diamants oblige les vendeurs à utiliser le terme « synthétique », de manière à ne pas tromper le client.

Six non-faceted diamond crystals of 2–3 mm size; the diamond colors are yellow, green-yellow, green-blue, light-blue, light-blue and dark blue

Diamants synthétiques de différentes couleurs

Propriétés optiques du diamant

Le diamant est transparent, translucide ou opaque.
Le diamant diffracte la lumière, cela veut dire que la couleur d’un rayon lumineux influe sur la trajectoire qu’il aura en traversant le diamant. C’est pour cela qu’exposé à la lumière du jour, on peut apercevoir dans le diamant les couleurs de l’arc-en-ciel. En effet la lumière blanche naturelle est composée de toutes les lumières du spectre visible, ainsi un rayon lumineux blanc se  ‘decomposera’ lorsqu’il se heurtera au diamant.

 

Illustration du phénomène de réfraction sur un prisme